19 septembre 2009

homélie du 24ème dimanche du temps ordinaire année B

Au cœur de la page d’évangile de ce dimanche,  Jésus pose une question à ses disciples :

« et vous que dites-vous ? pour vous qui suis-je ? »

cette même question, il la pose encore aujourd’hui, à nous les disciples des années 2000, du 21ème siècle.

A cette question, Pierre ose une réponse, une affirmation.

Tu es le Messie, c'est-à-dire celui attendu depuis bien longtemps,

Celui qui est consacré, qui est béni de Dieu, celui qui est envoyé par Dieu.

Celui qui vient nous sauver, celui qui vient rendre nos jours meilleurs, et nous conduire au bonheur parfait.

Tu es le fils du Dieu vivant, c'est-à-dire : tu es le Fils de ce Dieu qui donne la vie, qui donne sa vie.

Voilà la réponse de Pierre…

Et nous Quelle serait notre réponse ?

Un ami ? un frère ?

Un Dieu ?

Ou encore une idée, un concept, une idéologie ?

Ne nous pressons pas d’y répondre…

Nous avons toute une vie pour y répondre…

Toute notre vie n’est que rencontre avec ce Jésus,

N’est que cheminement avec lui,

N’est qu’union intime avec lui.

La démarche de catéchèse va bien dans ce sens :

Au fil des semaines, des années, les enfants, les parents, toute la communauté des disciples de Jésus ouvrent la Bible, se rencontrent, partagent, prient et célèbrent, font des actions de charité pour mieux répondre à cette question lancée par Jésus lui-même.

Chercher à savoir qui est Jésus,

chercher à le suivre,

à le placer comme celui qui guide, qui oriente notre vie n’est pas toujours facile.

Jésus le dit lui-même :

Il nous faut renoncer à nous-même, prendre sa croix,

C'est-à-dire qu’il nous invite à nous décentrer de nous-même et nous ouvrir aux autres,

A porter les difficultés avec le cœur lourd

mais qui est allégé par le don de la foi, de l’espérance et de l’amour,

la foi, l’espérance et l’amour sont donnés par le Seigneur lui-même.

Le mois de septembre se veut un temps de reprise, de rentrée…

Repartons donc avec cette question que Jésus pose :

pour vous, pour toi, qui suis-je ?

Et on pourrait renverser cette question : pour moi, pour nous, Jésus qui est-il ?

Laissons-nous saisir par sa Parole, par la vie en Eglise qui nous fait découvrir le visage de Jésus.

Laissons-nous saisir par tous les temps de rencontre qui nous permettent de découvrir Jésus :

La messe du dimanche ou en semaine, les autres sacrements, les temps de partage et de catéchèse :

Pour les enfants : la rencontre toute les semaines, la reprise de ce qui a été découvert au sein de la famille ;

Pour les adultes : le partage autour de l’Evangile de Luc par exemple, différents temps de récollections, de retraites, de rencontres au sein des mouvements et services,

Tous les nouveaux temps ensemble comme la proposition « dimanche parole en fête » qui aura lieu le 11 octobre prochain.

Profitons de tous ces moments pour découvrir Jésus.

Croire en lui est la meilleure chose qui puisse exister au monde…

On ne peut pas vivre sans croire en quelquechose, en quelqu’un.

Croire, fait vivre, fait grandir

Suivre Jésus fait vivre, fait grandir, humainement, socialement, spirituellement.

En contemplant toute la lignée des amis, des disciples de ce Jésus Christ depuis plus de 2000 ans, on peut constater que c’est un chemin de bonheur, de joie.

La fête de la Toussaint que nous célébrerons d’ici quelques semaines nous le rappelera.

Croire en Jésus nous fait être des bienheureux.

Croire nous fait agir,

Nous amène à faire le bien,

à nous diriger vers les bonnes choses à dire, à faire.

Marchons donc toute cette année en présence de ce Seigneur sur la terre des vivants, sur la terre remplie de vie, remplie de sa vie.

Posté par abjc à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur homélie du 24ème dimanche du temps ordinaire année B

Nouveau commentaire